Conseils de soudage à l’arc pour les débutants : Un guide pas à pas pour débuter

soudage à l'arc

Si vous avez besoin de souder du métal, mais que vous n’avez pas beaucoup d’expérience en la matière, le soudage à l’arc peut être une excellente option pour vous. Il n’est pas difficile à apprendre, et beaucoup de gens le trouvent agréable et gratifiant. Cependant, lorsque vous débutez, vous pouvez avoir l’impression qu’il y a tellement de choses différentes à apprendre en même temps. Par où commencer ? Si vous n’avez jamais vu de poste à souder à l’arc, la perspective de vous lancer dans le soudage peut vous sembler insurmontable pour le moment. Mais si vous procédez étape par étape, vous ne tarderez pas à maîtriser cette forme d’art et à utiliser vos connaissances pour votre travail ou vos projets personnels lorsque le besoin s’en fera sentir.

Qu’est-ce que la soudure à l’arc ?

Le soudage à l’arc est un procédé électrique d’assemblage des métaux. Il s’agit de faire fondre les pièces à assembler à l’aide d’un courant électrique, puis de les fusionner sous pression. Une soudeuse à l’arc est une machine qui fournit la puissance et l’énergie nécessaires pour créer ce processus. Les différents types de soudage font appel à des procédés différents, mais ils ont tous un point commun : ils fusionnent les matériaux en utilisant la chaleur générée par l’électricité. Les types de soudage les plus courants sont le MIG, le TIG et la baguette. Chacun d’entre eux présente des complexités et des avantages qui lui sont propres. Il est important de choisir le poste à souder qui convient à vos besoins afin de tirer le meilleur parti de votre investissement.

Les avantages de la soudure à l’arc

Le soudage à l’arc présente de nombreux avantages par rapport aux autres types de soudage. Il peut être effectué dans différentes positions, ce qui vous donne une plus grande liberté. Il est également plus facile à apprendre et nécessite moins de compétences que les autres types de soudage. Il est plus polyvalent que certains autres procédés de soudage, et il est souvent plus adapté aux débutants. Le principal avantage du soudage à l’arc est qu’il n’est pas nécessaire de « tailler » une rainure dans le métal de base. C’est ce qui est fait dans le soudage par résistance, où une rainure est créée dans le métal de base avant que les pièces ne soient assemblées. Cette rainure sert de canal pour le remplissage du matériau d’apport et est nécessaire pour obtenir un bon joint. Avec le soudage à l’arc, aucune rainure n’est nécessaire, ce qui signifie que le processus crée une liaison plus forte entre les pièces à souder. Le matériau d’apport est introduit dans le joint à partir d’une baguette de soudage consommable, qui est fondue par le courant, et l’arc lui-même fait office de matériau d’apport.

Choses à considérer avant de commencer

Il y a quelques éléments à prendre en compte avant de commencer votre projet de soudage à l’arc. La première est que votre équipement doit être en bon état de marche avant de commencer. Vérifiez les réglages, les connexions et le câblage pour vous assurer qu’il n’y a pas de problème, que tout est bien réglé et que vous pouvez travailler en toute sécurité. Ceci est particulièrement important si vous utilisez une ancienne soudeuse à l’arc. Assurez-vous qu’il est en bon état et consultez le site Web du fabricant pour savoir si des pièces doivent être remplacées. Si c’est la première fois que vous soudez, il est utile de vous entraîner sur de la ferraille avant de travailler sur votre projet. Cela vous permettra de vous familiariser avec le processus et d’avoir une idée du fonctionnement de la soudure à l’arc. Cela vous aidera également à identifier les domaines dans lesquels vous devez vous améliorer et à vous faire une idée de ce que le processus implique.

Étape 1 : Choisissez le bon équipement

La première étape du soudage consiste à choisir votre équipement. Commencez par déterminer les types de matériaux que vous allez souder et leurs épaisseurs. Si les pièces que vous allez assembler sont d’épaisseurs différentes, vous devrez choisir une machine dont les réglages sont ajustables ou deux machines distinctes. Ensuite, vous devrez décider du type d’électrode que vous utiliserez. Vous devrez peut-être consulter votre soudeur pour savoir quel type d’électrode choisir, ou vous pouvez choisir vous-même le type d’électrode. Il est préférable de choisir le type qui convient à votre projet, à votre niveau de compétence et à votre budget. Pour les débutants, il est préférable d’utiliser une soudeuse MIG. Il s’agit d’un type de soudage à l’arc qui utilise un mécanisme d’alimentation en fil pour introduire l’électrode dans la soudure. Ce procédé est plus simple que le soudage TIG, et il est plus facile à apprendre.

 

Étape 2 : Déterminez le type de soudage que vous allez effectuer

Il existe un certain nombre de types de soudage, mais les deux plus courants pour les débutants sont le MIG et le TIG. Le TIG est un type de soudage très populaire, mais il requiert plus de compétences et d’expérience que le MIG. Si vous êtes encore en train d’apprendre les ficelles du métier, il est préférable de commencer par le MIG. Le soudage TIG est également appelé « soudage à la baguette » ou « soudage par résistance ». Ce type de soudage utilise une électrode qui n’est pas introduite dans la soudure. Elle est soit fixée en place, soit tournée lentement au fur et à mesure que la soudure est réalisée. Le soudage MIG est effectué à l’aide d’une machine qui alimente un fil de cuivre ou d’aluminium à travers une bobine et dans la soudure. Ce type de soudage est utilisé pour les métaux qui ne peuvent pas être soudés avec une soudeuse TIG. Il peut être utilisé avec l’acier, l’acier inoxydable, le cuivre, l’aluminium et d’autres métaux. Le soudage MIG est plus polyvalent que le soudage TIG.

Étape 3 : Préparez votre espace de travail et votre équipement

La meilleure façon de préparer votre équipement est de le tester avant de commencer votre projet. Testez chacun des raccords, des réglages et des autres aspects de la machine pour vous assurer que tout est en bon état et fonctionne correctement. Si quelque chose ne fonctionne pas correctement, prenez le temps d’identifier et de résoudre le problème avant de passer à votre projet. Vous devez également vous assurer que votre espace de travail est bien préparé. Assurez-vous de disposer d’une zone de travail claire et sûre. Veillez à ce que votre espace de travail soit exempt de tout objet susceptible d’être endommagé par des étincelles ou la chute de pièces. Assurez-vous également que votre soudeuse est correctement mise à la terre. Cela vous aidera à vous protéger contre les chocs électriques et à réduire le risque d’incendie.

soudage à l'arc

Étape 4 : Commencez à souder !

Une fois que vous avez vérifié votre équipement, préparé votre espace de travail et que vous vous êtes assuré que tout est installé correctement et en bon état de marche, vous êtes prêt à commencer. Mettez en pratique les étapes décrites ci-dessous et vous souderez comme un pro en un rien de temps. Avant de commencer, assurez-vous que les deux pièces à souder sont propres et exemptes de rouille. C’est important, car une surface propre permet une liaison plus forte entre les pièces et contribue à réduire la quantité de nettoyage et de ponçage que vous devrez faire plus tard. Si vous devez souder des pièces déjà rouillées, vous pouvez les nettoyer à l’aide d’une meuleuse et d’une brosse métallique. Vous pouvez également utiliser un produit chimique antirouille ou un décapant. Une fois que les pièces sont propres, vous êtes prêt à commencer à souder. Suivez ces étapes pour vous assurer que vous réglez la machine correctement et que vous obtenez les meilleurs résultats avec vos matériaux.

Prêt à souder comme un pro ?

Le soudage à l’arc est un procédé électrique d’assemblage de métaux. Il s’agit de faire fondre les pièces à assembler à l’aide d’un courant électrique, puis de les fusionner sous pression. Une soudeuse à l’arc est une machine qui fournit la puissance et l’énergie nécessaires pour créer ce processus. Le soudage à l’arc présente de nombreux avantages par rapport aux autres types de soudage. Elle peut être effectuée dans diverses positions, ce qui vous donne une plus grande liberté. Il est également plus facile à apprendre et nécessite moins de compétences que les autres types de soudage. Il est plus polyvalent que certains autres procédés de soudage, et il convient souvent mieux aux débutants. Restez attentif aux conseils et astuces décrits ci-dessus et vous constaterez que le soudage à l’arc est un métier amusant et facile à apprendre.

  • Poliplast La lumière du plafond, imperméable à l'eau, nous pouvons fournir et conseiller Vide 2 tubes de T8 LED 150 cm 400755-58-2LED
    La lumière du plafond, imperméable à l'eau, nous pouvons fournir et conseiller Ophélie Vide pour 2 tubes LED T8 (non inclus), longueur 150 cm, degré de protection IP65.
    26,57 €
  • Stanley Poste à souder à l'arc Inverter Stanley First 160 Kit 30 à 160A (190A max)
    * 230V/50Hz * Diamètre électrodes 1,6 à 4,0mm * Plage de réglage 30 à 160A * Cycle d'utilisation max 190A: 10% * Affichage digital * Livré avec porte-électrode et pince de masse, 10 électrodes acier, masque de soudure LCD DIN 11 et brosse-marteau * Compatible générateur 7KVA * Classe de protection IP21S * CE EN60974-1 * Poids 5,4kg Ecran digital. Ultra compact et léger. Technologie inverter IGBT. Soudure facilitée : Anti-stick (plus de collage), Arcforce (modulation du courant), Hotstart (amorçage facile). Réglage linéaire de l'intensité. Protection thermostatique et ventilation forcée. Compatible électrodes : enrobage rutile. Ferronnerie, tôlerie. Réparation pièces métalliques.
    224,26 €
  • Stanley Poste à souder à l'arc Stanley VIP MULTI "4 en 1" 160A
    * 230V/50Hz * Diamètre électrodes 1,6 à 4,0mm * Plage de réglage 10 à 160A * Poste à souder multiprocédés 4 en 1 MMA (élétrodes), MIG GAZ (fil plein), MIG NO GAZ (fil fourré), TIG (baguette métal d'apport) * Soudure facilitée : antistick/arcforce/hotstart * Ecran digital * Livré avec pince porte-électrode et pince de masse, torche MIG, masque de soudure CE et brosse-marteau * Compatible générateur 7KVA * Classe de protection IP21S * CE EN60974-1
    295,15 €